retour

Agence Leconte-Noirot : Colline du Mémorial, Colombey les Deux Eglises

description :

L'ascenseur joue un rôle central dans le choix et l'ordre des visites. La ''cage'' dans lequel il évolue, prend une importance déterminante quant à la série des premières impressions ressenties. Puits de lumière naturelle, sa vocation architecturale est soulignée par la présence d'une multitude de diodes lumineuses sur 3 murs du puits .|L'entrée dans l'exposition se fait obligatoirement après avoir emprunté le bel ascenseur transparent. A cet accès majestueux, répond une entrée, à l'étage, dans l'axe du volume d'exposition. Il s'agit d'un balcon généreux de surface, permettant d'accueillir le flux des visiteurs. C'est un lieu poétique au milieu de très grandes images des paysages haut-marnais chers à De Gaulle.|Dans une atmosphère douce et nostalgique, il s'agit de restituer au visiteur les éléments qui ont pesé dans la formation de Charles de Gaulle: milieux familial, éducation, premières expériences (la guerre) et premiers choix (le métier d'armes, le mariage et l'achat de la Boisserie). Un accent plus particulier sera placé sur la Boisserie, première demeure familiale de la famille fondée par de Gaulle|Mémoires de guerre: La traversée d’un sas dont l’objectif est de plonger les visiteurs dans la pensée du mémorialiste . Le lieu offre une expérience spectaculaire faite d’un cheminement au travers de l’écriture manuscrite de DG et notamment le célèbre début des Mémoires : «Je me suis toujours fait une certaine idée de la France…»|En plein parcours de la seconde guerre mondiale, une grande séquence médiane avec projections vidéo et défilante sur écran paysage de 14ml de large, extraits de films de fiction plantant le décor (Un taxi pour Tobrouk…) et de films d’archives illustrant le théâtre des opérations cruciales militaires qu’est devenue l’Afrique du Nord (prise et serment de Koufra notamment) . |Une France forte et une France qui change: l'espace est dédié à l’exposé des politiques étrangères et intérieures de la France pendant les dix années de pouvoir de DG. La partition entre les deux thèmes se fait naturellement par le sillon central qui irrigue toute l’exposition au niveau bas.|Mai 68 : la crise Cette crise que le Général n'attendait pas et qui l'a surpris par son ampleur, sera résumée par une chronologie très simple; quelques clés d'analyse historique seront également fournies au visiteur. L'atmosphère de ces mois de fièvre sera plus amplement reconstituée grâce à des photographies, des affiches, du son. |